Arts Cultures Education tout au long de la vie

Les NOUVEAUX COLIBRIS NOTE de LECTURE N°4

Posted by: admin 1 month, 1 week ago

(0 comments)

Les NOUVEAUX COLIBRIS

NOTE de LECTURE N°4


L’HOMME IMAGINANT

Henri LABORIT.

Collection 10/18 N° 468 189p.1970
En Hommage à notre rencontre

1- L’AUTEUR

Henri LABORIT 1914-1995. Médecin, chirurgien neurobiologiste.

Auteur de nombreux ouvrages dont la Nouvelle Grille, Eloge de la fuite etc. (j en ai
recensé 25 et ce chiffre est sans doute incomplet).
Auteur du groupe des DIX : 1969-1976. Ont participé à ce groupe, en particulier :
E. Morin ; J Attali ; M. Serres ; M. Rocard etc.
Des échanges entre Science et politique.
De ce groupe est né et s’est amplifié la notion de complexité
H.Laborit est un auteur majeur pour le XXI siècle.

2- L’OUVRAGE

Une introduction et 14 chapitres courts ainsi qu’un épilogue ;

Parmi les chapitres
-Biologie et politique
-Les découvreurs
-Sur les sciences humaines
-Naissance et rôle des sciences de la vie
Un ouvrage trop peu connu...

3- COMMENTAIRES

Deux idées forces dans cet ouvrage :

1-Prendre conscience de nos déterminismes
2-Discerner l’homme technique et l’Homme imaginant

Pour la première, il insiste : chaque homme doit se connaitre, prendre conscience
de ses déterminismes et conditionnements.
Il écrit :
L homme est inconscient de son inconscience, de ses déterminismes génétiques, biologiques
sémantiques, de classe etc.Le fait d’ignorer ses déterminismes fait qu’il leur obéit en croyant être
libre .Comment dans l’ignorance de l’infinie complexité des mécanismes cérébraux pouvait il en être
autrement ?
La notion de liberte ne résulte que de l’ignorance des déterminismes.
Pauvre homme enfermé dans ses déterminismes ; ceux de l’extérieur et ceux de l’intérieur, les uns
agissant sur les autres, et les autres réagissant sur les uns !
Pour la seconde, le devenir de l’homme imaginant est celui de la lucidité de l’effort
(et non du travail)


Il écrit. Tant que l’on aura pas compris cette distinction indispensable entre l’homme technique et
l’homme imaginant, notre société s’enfoncera dans un chemin sans issue, que les grands mots
concernant l’humanisme ne seront pas suffisants à ouvrir sur des lendemains qui chantent…
Tout se passe comme si l’homme avait peur de lui-même et s’il n’osait exprimer ouvertement ce
qu’il sait être…
L’homme doit dès maintenant tourner son regard curieux, non plus seulement vers son
environnement mais sur lui-même.
Outre ces deux idées force, H Laborit aborde bien d’autres thèmes, comme
l’automation, l’éducation, l’université, la politique les sciences. Retenons quelques
brefs passages
Hâter l’automation. Mais cela ne servira à rien si parallèlement on ne donne pas à tous les
hommes « énergétiques »devenus inutiles les moyens de devenir créateurs.
Faire fonctionner dès maintenant son imagination créatrice
L’ignorance et le conditionnement sont les vrais ennemis de l’homme…
La science n’est qu’approximation progressive.les certitudes définitives ne sont que l’expression de
l’ignorance…


Le rôle de l’université ne serait-il pas de faire le bilan du connu pour passer très vite avec les
générations montantes à la recherche du connu ?


Connaissance….Imagination…création…naissance de l’homme à son humanité
Une perspective audacieuse et courageuse


Dernière citation :

L’humanité n n’a pas encore atteint l’âge de l’homme


Michel Bernard 02/2019

Currently unrated


Comments

  • There are currently no comments

New Comment

required
required (not published)
optional
Citation Mai 2019

Le vieillissement, c'est le retrecissement des possibles

Gaston BERGER