Arts Cultures Education tout au long de la vie

Cabris



Cabris, entre terre, ciel et mer

Pour consulter les archives ainsi que le Petit Musée de Cabris allez pour l'instant sur l'ancien site (http://www.lerif.net/)

SPECIAL   CABRIS     Octobre 2014

  LA FORCE d’un lieu, d’une histoire, d’un patrimoine,

    C’est son rayonnement

      Sur et par ses habitants

        Sur sa region

        Sur le monde

    Aujourd’hui, C’est par la mise en réseau des personnes

      Que ce rayonnement s’amplifie

                 P.L

Merci à P.L, ami de Paris, pour cette phrase. Elle est très pertinente pour présenter les deux textes ci joints suite à l’élection municipale qui vient d’avoir lieu.


Pour le 15 Octobre, je reprendrai ici les rubriques sur CABRIS

 


TEXTES


1-Pleure ô CABRIS, mon village bien aimé 2014


2-J’ai fait un rêve pour CABRIS   2008


                                     Michel Bernard. Cabris. 06/10/2014



                                    PLEURE ô Cabris, mon village bien aimé


                           Sur un piton rocheux à 55Om d'altitude,entre ciel, terre et mer, Cabris est un village de 1500 habitants. Depuis de millénaires, il porte les traces de son passé. A juste titre, fier de sa position dans l'espace, Cabris peut aussi est fier de son histoire, trop souvent hélas oubliée.
Mais, avec un tel patrimoine spatial et historique, mon village ne parvient pas à entrer dans le troisième millénaire. Ancré dans le pays de Grasse historique, désormais relevant de la communauté du pays de Grasse, il cherche son identité sa fierté. Plus encore, l’énergie pour devenir.
Entre le village intra muros, divers quartiers et des populations hétérogènes.
Dans cette communauté agglomération, le risque est croissant de disparation et d'être réduit à un quartier résidentiel chic sans doute, mais sans adhésion forte à la spécificité du village, sans adhésion collégiale à une identité forte.
     Les habitants ont dû revoter pour le conseil municipal. Une occasion unique pour un projet collectif partagé. Deux listes. Mais une campagne médiocre, des actes délétères et d'autres bien peu nobles qui laisseront des traces.
Le résultat est connu depuis hier soir.
Liste antérieurement en place 12 sièges.
Nouvelle liste 3 sièges
Sur 1251 inscrits, 704 votants; une abstention supplémentaire de 125 inscrits par rapport à l’élection précédente.

Pour chaque liste, des candidats de qualité; mais panachage interdit.
Pour 400 voix 12 sièges
Pour 271 voix 3 sièges !
Quel étrange répartition des voix !
A l’évidence, la nouvelle liste était particulièrement sensible au vivre ensemble, à l'identité du village.
Beaucoup de ses idées sont nécessaires pour le devenir du village.

Un rêve: que les deux listes travaillent ensemble avec intelligence. Plus, que les trois élus disposent d'un adjoint. Plus encore que des deux programmes surgissent une synthèse !
Alors le maire s'honorerait et honorerait le village; Sa mémoire serait à jamais vivante !

Utopique? Non avec des personnes sachant écouter et dont la visée est avant tout le bien commun.

  Comment ne pas mettre en valeur cette citation d’Antoine de Saint Exupery ?
 Faites que le rêve dévore votre vie afin que votre vie ne dévore pas votre rêve !

Hélas, tous les indices montrent que c'est le contraire qui est le plus probable

CERTES
*Pour les finances, il y aura de moins en moins de subventions diverses, une demande plus forte de stabiliser les impôts voire même comme un village voisin de réduire de 15°/° la taxe d'habitation pour les résidences principales.
*Pour l'école, après hélas l'abandon d'une nouvelle école jouant aussi un rôle d'inter face pour les générations, il devra y avoir consensus.
*Pour engager un renouveau économique et social le travail de chacun sera nécessaire.
*Pour s'opposer à  des opérations immobilières mutilantes,  la population devra faire face

ET POUR LE RESTE ?
Comment faire plus et mieux avec moins ? L'apport de travail de la population sera comme autrefois indispensable.

CABRIS est en danger !
Demain le «maire» ne sera que l'adjoint du président de la communauté d’agglomération !
Demain, sans identité forte, du statut de marquisat  Cabris aura celui de vassal.
Demain , résidence de nantis oubliant son patrimoine, on ajoutera peut être un héliport.
Demain, que restera-il de ce lieu ?

Oui pleure ô Cabris , mon village bien aimé !
Sans un sursaut de la population et pour cela d'abord sans le courage d'une minorité, vient de façon rampante, sournoise le temps de la déchéance.


 De ma maison, à la fois phare sur la méditerranée et monastère,  je pleure, pressentant le danger.

En ce début d'automne, je confie aux étoiles mon espoir.

Même en désespérance, l'espoir est là encore. Dans la nuit, il râle.
Je vais vers lui.
il me confie une esquisse  d'agir.
Je lui réponds que seul, c'est une mission impossible.
Il me répond: Regarde sois tenace... un vivre ensemble va resurgir et se propager
   Sois seulement disponible.
   Il y a plus d'habitants que tu ne crois qui partage ta vision.
   Ce sont initialement des minorités qui transforment le monde et l'humanise.

Michel Bernard. Cabris.06/10/2014

 P.S: Qu'il est étrange de retrouver le texte suivant... de 2008 !!!

NOUVEAU SITE

Sur ce nouveau site, vous trouverez à partir de Mars 2014, tous les mois, une ou des contributions sur CABRIS.

CINQ RUBRIQUES

1- CABRIS : QUELQUES REPERES

2- CABRIS : QUELLE IDENTITE ?

3- CABRIS : DOCUMENTATION.

4- CABRIS : GRANDS TEMOINS

5- CABRIS : EN MARCHANT…



1- Cabris : quelques repères

Esquisse pour une Exploration

En 2008, j’ai écrit de nombreux textes sur Cabris. Des textes qui, selon moi, n’ont pris aucune ride.

J’en retiens ici trois :

1 - L’un sur le village

2 - Un second sur la promenade Saint Jean

3 - Un troisième : J’ai fait un rêve. Si les deux premiers sont concrets opératoires, le troisième porte du rêve, de l’utopie. Plus que jamais je pense, cela constitue une aspiration.

Comment fonder l’identité, l’âme de notre village ? Hier, l’arrivée de l’eau était un rêve concrétisé. Maintenant et pour les temps à venir, le souffle, l’audace des habitants porteront plus ou moins sur leur identité et leur « âme ».

J’ajoute deux documents historiques

1 - Une carte du village. Au Nord, le Grand Pré et au delà la montagne. Au Sud, la Méditerranée et là bas, la Corse. A l’est, Grasse. A l’Ouest la promenade Saint Jean.

2 - Ecusson et histoire de Cabris Quelques repères à ne pas oublier

Michel Bernard ; 03/2014

haut de page

Documents :

LE VILLAGE : CABRIS

Document N°1. 2008.

Avant propos

Dans le cadre d’une valorisation du patrimoine et de l’histoire de Cabris, ce document concerne le village.

Après un bref rappel historique, il présente SEPT propositions réalisables en moins d’un an et de façon peu coûteuse. (1)

Toujours soucieux de solidarité, nous proposons que tous les habitants du village au moins soient consultés et invités à émettre aussi leurs avis et leurs propositions.

Michel Bernard. Cabris. 2008

(1) Un appel aux habitants volontaires de tous les âges pour contribuer partiellement à cette valorisation. De plus une idée forte : FAIRE PLUS ET MIEUX AVEC MOINS ! Car le budget de la commune et sa gestion exigent de la rigueur.

1 - BREF HISTORIQUE

Une population d’environ 1500 habitants dont un tiers dans le village : voila Cabris. Donc des sous-ensembles ayant leurs propres caractéristiques.

Avant la renaissance du village suite à la peste, il convient de mettre en valeur l’histoire depuis les origines, dans et hors du village. Il y a des traces.

Le site de Cabris est grandiose et magnifique ; mais c’est avant tout l’histoire des habitants qui fondent l’identité et la fierté.

Pour le pays de Grasse, c’est juste que Cabris soit positionné après Gourdon qui tout en étant placé parmi les plus beaux villages de France a glissé trop fortement et de façon irrémédiable dans le tourisme mercantile.

Il reste que l’économie et le dynamisme de Cabris posent problème.

Un de mes amis dit : Cabris la belle endormie ! Pertinente et juste expression .D’autres parlent de village dortoir : ce qui est inquiétant.

Au XX ième siècle, Cabris a puisé sa renaissance dans l’arrivée de l’eau et dans le choix fait par des artistes et écrivains  d’y résider.

Qu’en sera-t-il en ce début du troisième millénaire ? Rien n’est acquis. Les ressources sont rares et les choix sont lourds de conséquences.

Cabris possède de forts atouts, mais des choix peuvent les dilapider à jamais.

Avec la sérénité, le contexte naturel, il convient de valoriser l’identité et de chanter « l’âme » de Cabris, la fierté de ses habitants. L’avenir sera culturel ou ne sera pas .Et par le culturel, il sera économique, solidaire et convivial. Ou bien il ne sera pas, sauf en dépendance !

C’est pourquoi, il n’y a pas à opposer la visée culturelle et la visée économique.

Sans dramatiser, après l’eau, ce sur quoi Cabris fondera son avenir, est la culture vivante enracinée dans son histoire son lieu et ses habitants.

P.S : Dans le projet : Si CABRIS M’ETAIT CONTE, une émission est prévue sur le village.


2 - PROPOSITIONS : SEPT

1- Pancartes

2- Un itinéraire

3- Sept fontaines

4- Des documents

5- Allée A .Camus

6- Présence diffuse

7- Deux lieux en réserve

1 - Pancartes.

A l’entrée du village, en montant vers la mairie, une pancarte résume l’histoire du village et présente l’itinéraire (A Paris, les pancartes historiques sont sans doute un peu chères mais de qualité).

Puis des pancartes à chaque station. En prévoir entre 9 et12.

Un petit document à 1 €peut être réalisé.

2 - Un Itinéraire.

Entre 9 et 12 stations ; Bien sur valoriser un parcours et historique et valorisant pour les commerçants.

On peut aussi prévoir un concours avec recherches de solutions et délivrance d’un « diplôme » !

3 - Sept fontaines.

Je rêve un jour que l’on dise : CABRIS, le VILLAGE des SEPT FONTAINES.

D’abord en hommage à l’eau dont Cabris a tant manqué dans son histoire. Et sept comme symbole très fort du local au global.

Où mettre ces fontaines ?

*Aux QUATRE coins cardinaux :

-à l’entrée de Cabris, venant de Grasse (fontaine du voyageur)

-Sur la promenade Saint Jean (fontaine de l’enfance)

-En haut du pré (fontaine de la convivialité)

- Place de l’Eglise (fontaine de l’horizon)

*Puis TROIS dans le village

-Place des puits  (fontaine du puits)

-Devant la mairie (fontaine Belletrud)

-Allée A Camus (fontaine de l’Etranger)

4 – Des documents

Outre des dépliants touristiques, il convient de produire des documents de qualité : livres et CD, posters, cartes postales (séries) etc.… On peut y ajouter des souvenirs de qualité.

Il y a aussi là un aspect économique appréciable.

5 - Allée A. CAMUS

Initialement cette allée n’existait pas. Certes c’est un espace à aménager. De plus, au bout, face à la mer, on peut envisager soit de façon définitive, soit de façon provisoire à certains moments, un élément en demi-lune face à la mer. Concerts, théâtres spectacles y auraient un lieu magnifique.

On peut ici y prévoir des apports économiques. Mais la priorité n’est elle pas la mise en valeur village et son économie ?

De plus, la promenade Saint Jean fonde bien plus l’histoire, l’identité et les effets culturels et économiques pour Cabris.

Attention aux dépenses somptuaires aux effets redoutables !

6 – Présence diffuse

Chez les commerçants, dans les restaurants, dans les lieux de services, mettre des gravures et photos .Chaque lieu aurait sa spécificité. L’ensemble pourrait constituer un livre, cadeau majestueux de Cabris.

Tous les trois ans, suite à un concours et à un appel à tous les habitants, il ferait l’objet d’une nouvelle édition.

7 - DEUX LIEUX EN RESERVE

Il y a deux lieux en réserve ;

D’abord le château. On peut un jour y voir un lieu rare de promenade avec une instance de restauration et tous les après midi au moins un lieu d’animation. Sans oublier l’histoire et là aussi une section du musée de Cabris.

L’ancien presbytère constitue un lieu pouvant avoir des finalités variées.

Quant à la chapelle à l’entrée est du village, sa fonction d’exposition est maintenue.

Et le grand pré reste une valeur sûre. Outre les braderies, activités diverses, il est un lieu de repos le dimanche. N’oublions pas que CABRIS, grâce à ce grand pré est le seul village à pouvoir recevoir le cirque GRUSS.

Le petit pré avec des fleurs est à maintenir bien sûr.

Michel Bernard. Cabris. 2008

 

 POUR UNE VALORISATION DE LA PROMENADE SAINT JEAN

06530 CABRIS

Document N°2 2008

Michel Bernard.

Avant propos

Dans le cadre d’une valorisation du patrimoine et de l’histoire de Cabris, ce document concerne la promenade Saint Jean.

Après un bref rappel historique, il présente QUINZE propositions réalisables en moins d’un an et de façon peu coûteuse. (1)

Toujours soucieux de solidarité, nous proposons, en priorité, que tous les habitants de cette promenade soient consultés et invités à émettre aussi leurs propositions.

Michel Bernard. Cabris. 07 2008

(1) Un appel aux habitants volontaires de tous les âges pour contribuer partiellement à cette valorisation.

1 - BREF HISTORIQUE

La promenade Saint Jean était initialement un chemin de terre entre Cabris et Saint Césaire.

Son nom : rue Andrée et Pierre Vienot, ne résiste pas à celui attribué par les habitants : Promenade Saint Jean !

Promenade : ainsi est devenu l’ancien chemin !

Saint Jean : en hommage à la chapelle Saint Jean Baptiste, du XVIème siècle, construit

sur le site d’un baptistère romain.

Deux monuments contemporains sur cette promenade :

*La maison Les Fioretti où a vécu Marie de Saint Exupery : « mère d’Antoine de Saint Exupery, poétesse et conseillère municipale de 1938 à 1972 ».

*La Méssugière qui reçut tant d’écrivains ! (En fait elle est sur la commune de Speracédes).

Ainsi de André Gide à Antoine de Saint Exupery …. de A .Camus, A.Malraux, G.Friedmann, etc .…que de visions du monde différentes ont foulé ce chemin devenu promenade. !

Avec cette promenade, Cabris dispose d’un site unique pour renouer avec son passé et construire son devenir.

C’est toute la promenade, y compris les parties qui appartiennent à d’autres villages qu’il convient de rénover !

Et de cette promenade, ouvrir et valoriser les sentiers pédestres qui la prolongent.

La promenade Saint Jean : lieu de renaissance pour notre village ?

M B .07 2008

P.S. : Dans le projet : Si CABRIS M’ETAIT CONTE, une émission est prévue sur la promenade Saint Jean.

2 - PROPOSITIONS

1-Pancarte de base

2- Sept pancartes complémentaires

3- Mise en valeur de la chapelle Saint Jean et du puits

4- Revoir les bancs

5-Trois petits belvédères

6-Une fontaine

7-Les deux sites historiques contemporains

8-Une agora ?

9- Une fête annuelle

10-Sécurité, entretien, propreté et piétons

11-Animation

12-Fleurs et nature

13-Approche économique

14-Oser rêver

15-Au delà Cabris…. Témoignage des appartenances : Pays de grasse et Terres de la Siagne

1 - Pancarte de base

Elle est installée au début de la promenade.

Le support est original, de qualité et résistant.

Il y a un plan d’ensemble.

Les sentiers piétonniers partant et prolongeant la promenade sont mentionnés. L’une irait vers la maison d’André Gide ?

2 - SEPT pancartes complémentaires

*La Chapelle Saint Jean Baptiste

*La maison de Marie de Saint Exupery

*La maison de Jules Moch

*La Messuguière

*Le village de Cabris à l’horizon

*Le Pays de Grasse et les Terres de la Siagne, les communes périphériques.

*Horizon

A cela s’ajoute de petites pancartes comme pour la croix à gauche avant la chapelle.

3 - Mise en valeur de la chapelle et du puits

Cela implique un éclairage complémentaire, un aménagement de la nature. Il convient aussi d’intégrer un renouveau de l’aménagement intérieur s’appuyant sur les origines de la chapelle.

Cela implique aussi l’interdiction de stationner devant et autour de la chapelle.

En fait, à cent mètres en amont et en aval de la chapelle, il y a des possibilités très appréciables de stationner.

A l’intérieur un musée, une section du musée de Cabris? Ou mieux lui conserver son esprit de chapelle.

Voir aussi la proposition N°8 : Une agora ?

4 - Revoir les bancs.

Les bancs actuellement sont à revoir. Je propose à chaque fois deux bancs accolés en demi-lunes avec deux petites tables. Outre les trois petits belvédères, il convient de prévoir au moins 5 à 7 lieux pour ces bancs. Bien entendu, autour, dans un rayon donné, interdiction de stationner.

5 - Trois petits belvédères

Trois petits belvédères rythment la promenade Saint Jean.

*Le premier, le plus proche du village, offre une vue horizontale.

*Le second, après la Messugière, est centré sur Cabris.

*Le troisième, plus loin, offre une vue haute et encore plus panoramique du paysage.

Chaque belvédère, outre un panneau d’informations comprend une table ronde et des sièges fixes. A chaque fois, l’aménagement varie ; Il est confié, à partir d’un budget donné, à trois catégories de la population :

Jeunes ;

Adultes ;

Seniors

6 - Une fontaine

« La première charité d’un village, c’est la fontaine » Gaston Bonheur

L’un des surnoms de Cabris pourrait être un jour : Le village des sept fontaines.

Outre le chiffre sept comme symbole, ces fontaines chanteraient au quotidien la beauté et la sérénité du village. Dans un plan d’ensemble, celle de la promenade Saint Jean se situerait avant la chapelle.

Son thème serait l’ENFANCE.(en hommage à Marie et Antoine de Saint Exupery). Elle ferait l’objet d’un concours dans le village, et le projet retenu serait confié à des habitants du village ou/et de la région immédiate.

7 - Les deux sites historiques contemporains

Les Fioretti et la Messugière sont actuellement des propriétés privées, hélas. Un jour, en sera –t-il autrement ? Pourquoi pas ? A court terme, il convient de trouver avec les propriétaires et la municipalité, la meilleure solution possible pour tout le village.

Les deux propriétés pourraient un jour entrer dans le musée de Cabris ? Ou/et lieux de rencontres ?

8 - Une agora 

Près de la chapelle Saint Jean Baptiste, là où s’est déroulé le premier des Petits Concerts de Cabris, le 19 juillet 2008, il y a un emplacement merveilleux pour une petite agora.

La scène : niveler la terre au-delà le petit mur, et un dallage pourra permettre d’accueillir plusieurs personnes. Dans le coin opposé à la chapelle, un petit escalier de pierres.

Devant, il est alors possible de mettre au moins soixante chaises.

Concerts… conférences… débats…

Cette agora, dite agora du village, ferait appel à tous les habitants pour son aménagement…dons, contributions financières…

Un système d’éclairage complémentaire serait mis en place.

On peut aussi prévoir un éclairage nocturne pour certaines périodes de l’année.

L’aménagement intérieur de la chapelle prolongerait cette agora. Outre sa fonction liturgique primordiale, la chapelle pourrait accueillir des concerts, des conférences, voire même les entretiens de Cabris *?

*Dans le prolongement de l’histoire récente du village, Les Entretiens de Cabris(centrés sur Cabris !) réuniraient régulièrement des chercheurs, des experts en vue de produire un certain type d’ouvrages.

9 - Une fête Annuelle ?

Pourquoi, chaque année, le dimanche le plus proche de la Saint Jean Baptiste, ne pas prévoir une fête originale centrée sur les arts ? .Une fête respectueuse de la promenade Saint Jean de son histoire de ses perspectives. Tous les arts y seraient représentés et honorés.

10 - Sécurité, entretien propreté et piétons

Dans le domaine de la sécurité et de la circulation, des mesures de bons sens sont à prendre rapidement.

Les piétons, surtout dans la partie la plus proche du village et à certaines périodes sont, prioritaires

Pour l’entretien et la propreté, une charte impliquant et la commune et les riverains serait souhaitable.

Quant à la commune, elle peut faire du chemin Saint Jean, un lieu exemplaire pour la propreté et la beauté.

11 - Animation

Outre des animations finalisées et spécifiques à la promenade, on peut prévoir des moments forts. Un exemple parmi d’autres : Le samedi, de 16hà21h, (à préciser pour les horaires), la promenade dans sa première partie serait réservée à la musique. Priorité aux musiciens (artistes et professionnels de Cabris, puis de la région proche.)

A chaque solstice, il y aurait le WE des contes et légendes du monde**.

Etc. …

**Exemple de thèmes : La création du monde selon les cultures.

Un tel projet comme plus largement toute la renaissance de la promenade Saint Jean bénéficiera sans aucun doute de diverses aides et subventions

12 - Fleurs et Nature

La promenade Saint Jean devrait être un lieu privilégié pour honorer la nature et y trouver des fleurs parfois rares. Cela ne peut se faire qu’avec la collaboration de tous y compris d’experts (à titre bénévole) et des riverains.

Sans fleurs, sans arbustes rares, sans beauté et propreté de la nature, il ne peut y avoir mise en valeur de la promenade Saint Jean.

13 - Approche économique

La renaissance de la promenade implique AUSSI une lecture économique.

L’ensemble du village, et en particulier la place aux puits et les commerçants de la promenade sont concernés.

Outre ce qui existe, il convient d’étudier TOUT ce qui peut l’être. Dans cette perspective, une réunion de toutes les personnes concernées est souhaitable. En ce qui me concerne, j’ai retenu, dans le domaine économique, VINGT PROPOSITIONS pour la promenade Saint Jean.

Il va de soi que la sérénité du village implique d’agir en ce sens. En rien, Cabris ne doit copier par exemple Gourdon.

14 - Oser Rêver

Cette promenade Saint Jean symbolise la période prestigieuse d’artistes et d’écrivains à Cabris. Les deux lieux historiques : La maison les Fioretti et la Messugière sont hélas encore une fois à court terme perdues comme patrimoine collectif. Définitivement ? Non, ce n’est pas certain.

En attendant, Il conviendrait, insister s’impose, au moins, pour deux à trois fois par an, de solliciter les propriétaires de ces lieux, pour un usage public. Oser assumer le refus.

Mais, la promenade Saint Jean est aussi, par excellence, un espace orienté vers le futur.

Il y a encore des terrains magnifiques.

Certes la promenade comme voie d’accès pose certains problèmes. Insolubles ?

Et si là, au-delà la Messugière, résultant de la collaboration entre plusieurs villages, se construisait un ensemble original, unique, au service de la CULTURE et des générations. Cela dans une perspective ouverte sur la planète ?

15 - Au delà Cabris, Témoignage pour le pays de Grasse

La promenade Saint Jean introduit au Pays de Grasse et aux Terres de la Siagne. A titre d’exemple, la Messugière se trouve sur la commune de Speracédes !

C’est pourquoi, la dernière pancarte proposée ouvre sur le pays de Grasse (nommé parfois Arcadie !) et aux Terres de Siagne. Une partie de la renaissance de la promenade transite par une concertation entre plusieurs communes.

La renaissance de la promenade Saint Jean, dans cette perspective, est bien plus qu’un lieu de renaissance pour notre village ; elle est un lieu d’émergence d’une autre citoyenneté.

ANNEXES : (à travailler)

1-Textes pour les pancartes

2-Plan détaillé pour aménager la Promenade Saint jean

Michel Bernard .Cabris 2008

DOCUMENTS rédigés en 2008. :

1-Approche globale

2- Le Village

3-Le Chemin Saint Jean

4-Le patrimoine historique

5- Le Chemin de Stramousse

6- Vers Saint Valliers

7-Autres contributions

J’AI FAIT un RÊVE POUR CABRIS

Document N°3 .2008

Ce texte, , en hommage à celui du pasteur Martin Luther King, prononcé à Washington le 28 Aout 1963, et aussi à notre village, à tous ses habitants. .M.B

Certes, rêver n’est pas vivre, mais à bien des égards, la vie est un rêve.

**Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve Antoine de Saint Exupery

**Le Futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves E. Roosevelt

**Tout ce qui s’est fait de grand dans le monde, s’est fait au nom d’espérances exagérées .Jules Verne

**Fais de ta vie un rêve et d’un rêve la réalité Antoine de Saint Exupery

Les élections municipales ont eu lieu.

Une nouvelle équipe est élue.

Mais nous sommes TOUS responsables de notre village

De faire entrer notre village, dans le XX1eme siècle.

Choix redoutable car, à bien des égards, des retours en arrière ne seront plus possibles ;

Choix déterminant qui exige le respect de la parole donnée ;

Choix personnel et collectif car il engage chacun d’entre nous et nous engage TOUS comme citoyens de ce village ;

Choix qui requiert création, imagination et réflexion, même si pour quelques uns il ne s’agira que d’une démarche farfelue car pour eux cela les dépasse au moins provisoirement.

Choix qui exige une autre gouvernance dans la forme et le fond ;

Choix à long terme qui nous confère une responsabilité majeure en référence aux générations qui nous ont précédées et à celles qui nous suivront, dont celle de nos enfants.

Il y a tant de siècles, déjà, les premiers habitants de ce lieu ont trouvé ici beauté et sécurité. Peut-être plus déjà ! Une certaine contemplation.

Pour notre village, nous sommes dépositaires du patrimoine : un site prestigieux, une histoire particulièrement riche : Qu’allons nous faire ?

*Minimiser les dangers, les risques et les enjeux ? Un jour nos enfants et les générations futurs nous le reprocheront !

**Oser décider ensemble courageusement de notre avenir ? SOIT. Mais au-delà les élections et avec les élus, chacun est et sera responsable.

Oui, selon l’expression de Kennedy, souvenons-nous :

Ne nous posons pas seulement la question de savoir ce que les élus feront pour nous ; posons-nous aussi la question de savoir de ce que nous voulons faire ENSEMBLE pour TOUS les habitants de Cabris.

Et, sans tarder, mettons-nous à l’ouvrage !

Que le climat de notre village, en plus du soleil, retrouve entre nous : RESPECT, CONFIANCE, SOLIDARITE ! Luttons contre la médisance, l’amertume, voire la haine. Retrouvons l’humour et que notre village résonne des cris de nos enfants, de la convivialité animée par les adultes et du bien vivre des seniors.

Que la brise légère nous redise en permanence la dignité pour tous, l’inévitable discipline pour construire et vivre ensemble, le courage pour produire chaque jour le bien vivre.

Oui, j’ai rêvé que notre village serait à jamais un village !

Un village dont la beauté, la propreté, la sécurité fassent l’admiration de tous !

Un village où chantent en permanence sept fontaines !

Un village où le château, l’ex fondation franco luxembourgeoise et l’ancienne maison de Marie de saint Exupery soient, selon des modalités à définir, accessibles à tous.

Un village sillonné de cinq parcours pédestres : l’un dans le village, un autre vers le chemin saint Jean à la recherches d’hôtes illustres, un autre en dessous le village, centré sur la pré -histoire, un autre allant au-dessus du village et un autre autour du chemin de Stramousse où la mise en valeur de la nature, de l’écologie, la création de petits parcs inédits auront remplacé de redoutables projets d’urbanisation ;

Un village où ces sentiers offrent douze petits belvédères pour admirer et contempler entre ciel, terre et mer, les levers et couchers du soleil ;

Un village où sur une scène en plein air le soir surtout, sous le ciel étoilé, des arts chantent, glorifient des œuvres du monde entier ;

Un village où les deux solstices sont fêtés comme dans aucun autre coin de la région ;

Un village qui a retrouvé le sens de la fête ;

Un village où chaque habitant connaît l’histoire de son village et témoigne de sa fierté d’y résider ;

Un village qui offre à tous un ou plusieurs lieux en hommage à son histoire ;

Un village où la musique, mais aussi les arts, soient là ; pour tous ;

Un village simple, mais si beau en tout qu’il fait l’admiration des touristes et désormais la fierté des habitants ;

Un village où l’originalité de la nouvelle école attire des experts du monde entier ;

Un village où les seniors inventent ce qui devient l’étape la plus longue de la vie ;

Un village devenu un haut lieu culturel, mais qui a su conserver sa fière modestie ;

Un village où l’ancienne cure accueille à l’année des représentants de toutes les religions. Ils sont entre 12et20 à travailler et à officier ensemble le dimanche ;

Un village ouvert sur le monde. Outre les quinze nationalités présentes parmi les habitants, trois fois par an des rencontres internationales ont été crées.

Un village ouvert à la création et aux jeunes talents ;

Un village qui, conscient de sa démographie, veille à l’accueil de jeunes familles ;

Un village où la fraternité et l’hospitalité ont retrouvé des racines ;

Un village proche du paradis défini par un enfant comme « un endroit où l’on se préoccupe de l’autre » ;

Oui, j’ai rêvé que notre village serait tout cela et plus encore !

Telle est mon espérance !

Plus que jamais, il est l’un des plus beaux villages de la région, mais aussi, dit-on, désormais l’un des plus séduisants.

Plus que jamais, une nouvelle qualité de vie y est inventée au quotidien.

Vous aussi, vous avez fait ce rêve ?

Alors, commençons sans tarder ce chantier !

Que notre village soit une nouvelle cathédrale ! Une cathédrale du XXIème siècle qui unit dans le présent, le passé et le futur en quête d’humanité, grâce à tous ses habitants.

Michel Bernard ; Cabris; 2008

Depuis Douze ans dans ce village

*On dira un jour CABRIS , le village aux sept fontaines

*Voir par ailleurs les textes publiés sur le devenir du village.



DEUX DOCUMENTS HISTORIQUES

1-CARTE de VILLAGE

2-BLASON ET HOISTOIRE

Histoire de la commune

  • Sur le territoire cabrienc, une première agglomération avait vu le jour dès le Néolithique (2500 ans avant J.C.).Au Sud-Est du village , se trouve ce site lequel fut appelé Cabrios Mostaïré puis Monestié, les vestiges de cette époque sont encore très visibles avec en leur centre la partie "rescapée" de l'église que les moines de Lérins vinrent y implanter vers 940/950.

  • Concernant ce village, "frère puiné" du premier cité, son château féodal aurait été construit en 997.Les seigneurs s'installèrent à Cabris vers la fin du Xe siècle , début du XIe siècle. Ils avaient choisi une situation remarquable pour construire leur château. Elle leur permettait de surveiller toute la plaine et les collines d'en face pour parer à l'approche de leurs ennemis.

  • Village déserté vers 1350 suite à une épidémie de peste et repeuplé autoritaire en 1496 avec des familles de Ligure.

  • Le seul inconvénient était l'absence d'eau. Au hameau de Spéracèdes, par contre, il y avait trois sources - assez d'eau pour faire tourner trois moulins à huile d'olives. Les seigneurs firent certainement monter de l'eau de Spéracèdes à Cabris et on sait qu'ils percevaient une taxe sur les moulins. Soumis aux exigences de la seigneurie, les habitants de Spéracèdes s'opposèrent aux "Cabriencs" - ceci même après la révolution. En 1866, à l'époque de la séparation de Peymeinade (qui fut achevée deux ans plus tard) , on note "une demande inattendue de séparation de Spéracèdes."

  • Cède en 1868 une partie de son territoire qui devient Peymeinade

  • Cède en 1910 une partie de son territoire qui devient Spéracèdes

Pour en savoir plus aller sur : http://www.geneawiki.com/index.php/06026_-_Cabris

D. N° 2

Source : http://www.geneawiki.com/index.php/Image:06026-Cabris-histoire.jpg

Démographie

Année
Nombre

1793
1 800

1800
1 700

1806
1 773

1821
1 737

1831
1 848

1836
1 795

1841
1 757

1846
1 785

1851
1 787

1856
1 735

Année
Nombre

1861
1 725

1866
1 642

1872
1 069

1876
1 018

1881
920

1886
829

1891
779

1896
783

1901
725

1906
693

Année
Nombre

1911
400

1921
339

1926
318

1931
347

1936
326

1946
321

1954
387

1962
489

1968
658

1975
770

Année
Nombre

1982
1 131

1990
1 307

1999
1 472

-
-

-
-

-
-

-
-

-
-

-
-

-
-

Remarques

  • La chapelle Saint Sébastien, construite au milieu du XVIe siècle en contrebas du mur d'enceinte du château, fut longtemps le siège des Pénitents Blancs dont certains reposent sous le dallage. Le Seigneur de Cabris, Alexandre de Grasse, y reçut, en 1638, Monseigneur Godeau, Evêque de Grasse, membre fondateur de l'Académie Française au XVIIe siècle.

Pour plus d’informations aller à la source suivante :

http://www.geneawiki.com/index.php/06026_-_Cabris

CABRIS : DOCUMENTATION
En mai 2014 une documentation sur Cabris sera mise sur le site.
Par ailleurs, nous sollicitons chacun de nous adresser (cf. rubrique contact) ouvrages, revues, articles, mémoires, etc. ; sur Cabris
A cette date, débutera la série des QUINZE émissions sur Cabris
Elle est présentée dans la note jointe ; Déjà nous disposons de plus de DOUZE personnes ressources. N’hésitez pas à présenter votre contribution.

Michel Bernard ;03/2014

 

haut de page

 

SI CABRIS M'ETAIT CONTE

Cabris, village perché de 1500habitants environ,dans le Pays de Grasse historique ,est mon village. Un village à qui je veux rendre hommage par cette série audio de 15 émissions. Elles seront complétées des notes de synthèse.

Les enregistrements se dérouleront lors du premier trimestre 2016.

Les premières émissions seront sur le site fin février. Puis la totalité pour le 21 juin 2016.

L'ensemble sera sur le site pour le 21 Juin 2016 avec les notes de synthèse .

Michel Bernard

Projet

1-REGARDS SUR L'ESPACE et L'HISTOIRE

1-1 ORIGINES, MOYEN AGE et RENAISSANCE

1-2 L'ECOLE, L'EAU et LA NATURE

1-3 LE XX ième siècle

1-4 CABRIS et SES HABITANTS

1-5 LES CONTEXTES

1-6 CABRIS:QUELLE IDENTITE?

1-7 Sur CABRIS

2- GRANDS TEMOINS en 2015

2-1 Germaine, la paysanne.

2-2 Victor, le facteur.

2-3 Jean Noël, le garde Champêtre.

2-4 Des témoins .

2-5 Bruno, le garagiste.

2-6 Kristian, le dessinateur humoriste.

2-7 Jean, l'Architecte paysagiste.

**** ET DEMAIN?

Conception et réalisation: MICHEL BERNARD

Assistante: ANA-PAOLA BERNARD

Projet12/2015

2- CABRIS, en quête de son identité

Village perché, disposant d’un remarquable panorama, Cabris, a connu au XX ieme siècle une période prestigieuse avec la présence ou le passage d’écrivains, d’artistes prestigieux.

Mais quelle est l’identité de ce village d’environ 1500 habitants ?

Pour répondre à cette question, nous avons exploré des archives et interrogé des habitants

Il en résulte des contributions que nous vous présenterons à partir de mai 2014 et à laquelle nous vous invitons à réagir

Michel Bernard.03 2014

haut de page



3- CITOYENS EN HONORABILITE


Cabris, village perché de 1500 habitants environ,dans le Pays de Grasse historique ,est notre village, est mon village.

Un village à qui je veux rendre hommage par ce choix de QUINZE CITOYENS en HONORABILITE.

Certes , je n'ai aucun pouvoir pour ce choix.

Mais ,comme citoyen de ce village, j'ai autorité pour faire ce choix qui bien sûr ne concerne que moi. Ce choix est mon choix au 1 décembre 2015.Je n'oublie pas ceux qui nous ont quitté. A titre d'exemples, Madame Bouty, Madame Bretagne, Monsieur Bouge etc...

Je suis aussi lucide sur ceux, nombreux, qui j'oublie.

Michel Bernard 12/2015 Liste N°1

CRITERES. Il y en a CINQ

1-SERVICE. Chacun sert Cabris par et dans sa vie.

2-AMOUR. Ils aiment leur village en paroles ,en actes et en ETANT au quotidien

3-CONTRIBUTIONS. Chacun par sa profession apporte au village un plus reconnu, respecté et qui honore le village.

4-SOLIDARITE. Sans que cela se sache, ils font preuves(au pluriel) de solidarité.

5-TEMOIN. Il témoigne de leur fierté et de leur identité à CABRIS

LISTE DES QUINZE

1-Alain Bernard. Marchand de journaux et de livres. Un homme présent, affable . Sa présence donne une contribution singulière, vivante, quotidienne. Il valorise fortement le village.

2-Bruno Candiloro et Cathy. Hier garagiste et vigie du village.Toujours, une flamme dans le village. Elle, discrète et compétente.

3-Émile Chiris. Discret mais si présent dans ses marches. Un regard intense et sage sur la vie.Une source de la culture recente et historique du village.

4- Victor Delpierre et Michèle .Hier facteur du village .L'un des rares historiens du village .De plus, une action internationale de qualité et constante. Un couple au cœur de la vie du village.

5- Gustave Daver . Hier son investissement pour le village est connu. Maintenant il vit dans le village sa retraite.

6- Roger et Tatiana Dievard .Un couple venu d'ailleurs mais remarquablement intégré au village. Un apport généreux et de qualité dans la simplicité.

7-Nicolas Henrich. Dans un lieu familial, une présence constante et chaleureuse sur la place du village.

8- Olivier Karim Feraa. Dentiste. Quelle chance d'avoir un tel dentiste dans le village! Un nouveau proverbe s'impose:Chaleureux comme un dentiste.

9-Kristian, le dessinateur humoriste qui honore le village soit le matin sur la place ,soit dans la région et le monde. Sa générosité est immense. Ses dessins sont connus dans le monde entier. Un ambassadeur de Cabris.

10- Olivier Martins. Boucher récent du village. Ses compétences ,sa joie de vivre, son attention ont conquis ses clients et bien d'autres.

11-Jean Mus Architecte des jardins méditerranéens. Son travail est admiré ,reconnu et valorisé bien au delà Cabris dont il est de fait l'un des ambassadeurs.

12-Jean Noël Ollivier. Le dernier garde champêtre du village. Il a veille sur nous jour et nuit pendant dix sept ans. Il connaît remarquablement le village et ses habitants

13- Joseph et Françoise Odoardi. Lui électricien ,disponible compétent .Elle ,à l'école , une femme que les enfants adorent. Les deux sont très apprécies .

14-Romain Porre. Il est connue et reconnue par son ouverture, sa disponibilité, son sourire et sa joie de vivre .

15- Germaine Risso. Dernière paysanne du village. Combien de fois a t elle fait à pieds le chemin de sa maison à la ferme! Peu importe le temps. Un témoin unique de la terre et des fleurs.  M.B 12/2015

SOYONS FIERS d'AVOIR de TELS CITOYENS!


haut de page



4- SEPT PROJETS pour Le DEVENIR de CABRIS.


 

Cabris, village perché de 1500 habitants environs, dans le Pays de Grasse historique ,est notre village. La population a beaucoup évolué depuis trente ans.

Mais il y a toujours:

*Un site exceptionnel entre ciel mer et terre.

*Une histoire rare et de qualité. Traces avant Jésus Christ. Après la peste, apport déterminant de familles de Ligurie .Puis au XX ième siècle présence d'écrivains , de penseurs et d'artistes. TROIS périodes historiques qui contribuent à fonder à jamais Cabris et son identité Sans oublier l'apport des moines de Lerins

Le devenir de CABRIS ne peut être qu'économique, social et culturel. Et selon moi le culturel est source pour les deux autres.

Voici SEPT projets.

Critères

*Le plus possible associer la population et toutes les générations

*Être attentif aux coûts. Cela est tout à fait métrisable.

*Solliciter le concours des habitants pour y travailler

*Un programme quinquennal.

1-GROUPE de TRAVAIL sur le développement SOCIO- ECONOMICO- CULTUREL DE CABRIS. Il sera nommé groupe G FRIEDMANN, en hommage à ce sociologue qui a vécu dans notre village, et à qui récemment E MORIN a rendu ,à sa demande, hommage .

Ce groupe au terme de six mois remettra un rapport .il sera composé de 5 à 12 personnes volontaires.

Les questions économiques seront étudiées en soi et en référence au contexte socio- historique.

2-Les CINQ MUSEES de CABRIS.

En fait ces cinq musées constituent un ensemble unifié.

*Église et la crypte restaurée; Mise en valeur de l'histoire religieuse du village.

*Presbytère: Mise en valeur d'Objets religieux du village.

*Chapelle Saint Jean;.Elle est consacrée au xx ième

*Château;Mise en valeur de l'histoire du village, des paysans, artisans et professions qui ont marqué et marquent ce village .Tant que cet espace ne peut être utilisé trouver un espace relais.

*Un autre lieu plus ouvert sur les ARTS. Et là ne pas oublier les apports des artistes contemporains du village.

Enfin

*Maison de Marie de Saint Exupery. Espérer un jour la retrouver pour le village .Là y mettre sa vie, son œuvre et des traces d'Antoine et d'André Gide

(Hélas et la Messuguière et la maison d'André Gide semblent perdues à jamais)

Marie quel itinéraire vers Antoine!

3-Les chemins de Cabris

Au moins quatre chemins:

*Le chemin dans le village.

*Le chemin longeant le cimetière et le terrain de tennis. Là un jour des expositions de photos sur le modèle de celles sur les grilles du Luxembourg. Mieux une coopération?;Et au terme, un jour, un espace scénique?

*Le chemin Saint Jean(Cela a fait l'objet d'une présentation cf sur ce site)

*Le chemin historique avec Oppidums dolmens et traces du monastère

Ces chemins font l’objet de bancs ,de plaques , si nécessaire d'arbres complémentaires et d'un petit ouvrage.

4- La fête du village

Chaque année est crée la fête du village .En plus de la fête du saint patron. Le matin et le midi:fêtes des grands quartiers. Puis à partir de 16h fête du village dans le village.

5-Archives et devenir de Cabris;D'où création d'une association.

Siège:office du tourisme?

Documents:dépôt à la médiathèque?

Objectifs:

-Encourager les habitants à donner des archives.

-Chaque trimestre un dîner (très simple )et un débat .

-Encourager à produire des écrits , des documents sonores , audio visuels , photographiques et divers sur Cabris.

6-Arts et Musique;Sur ce thème chaque mois, lors d'un W E ,des animations dans le village et le chemin Saint Jean .Cela en plus confortera l'identité et la fierté pour les habitants du village. Et l'impact économique est loin d'être négligeable.

7-BEAUTE du village:En tout veiller et en toutes saisons à la beauté du village .Dans ce contexte, j'ai proposé Sept fontaines. Aux quatre coins cardinaux et deux dans le village.(cf sur ce site:

http://www.artscultureseducation.com/)

Michel Bernard. Cabris, le 01/02/2016

haut de page



Se hace camino al andar…

En marchant, se construit le chemin

Antonio MACHADO

5- EN MARCHANT...

De façon irrégulière, EN MARCHANT, des contributions visant en priorité l’éveil et l’attention au cœur du quotidien. Penser l’agir certes, mais s’inscrire dans la temporalité, la création, l’humanité pour mieux être soi et vivre ensemble.

Une quête de sagesse soucieuse, active, audacieuse, s’autorisant, osant accueillir la sagesse et la folie pour faire face à l’imprévu et au complexe.

A la question : « Qu’est- ce que l’AMOUR ? E.MORIN répond : C’est le comble de l’union de la folie et de la sagesse »

Michel Bernard

En Marchant N°1 MARS 2014

De mon village au cosmos : Horizons

Dans la nuit, retour de la dernière réunion publique avant les élections municipales. Un mal être que partage P qui m’accompagne.

Sans jugement, voici des ressentis très forts : pas d’horizons. Pas de culture… pas de fierté en références à nos racines et à notre histoire… pas de souffle…

Une restitution de la gestion passée comme le comptable du Petit Prince.

Avec en plus : nous sommes de bons détecteurs de subventions (on a couru comme des chiens pour cela.).

A ces chiffres, à ces schémas plus ou moins lisibles et compris ?... suivent des questions d’intendance. Alors dans un tel contexte je décide de garder le silence.

*Sécurité (et oui Big Brother avance…) mais pas de solidarité. Il y aura deux caméras l’une à chaque entrée du village ! Le prépose lit son texte comme un automate.

*L’école aura un appendice, mais quelle éducation ?

*Quelles traces de notre histoire ? Du XXI siècle où nous vivons ?

*On nous parle de parfum… Oubliant ici les cueillettes d’antan dans le village. Ah qui se souvient de l’origine du mot parfum et de l’histoire du parfum à Grasse et dans le pays de Grasse ?

*On nous parle trop longtemps du parc naturel régional des Préalpes d’Azur et pas des terres de la Siagne ou du pays de Grasse !

*On nous parle de toujours passionnément…mais de quelle passion et pour qui ?

*On cite Antoine de Saint Exupery : Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible. En ce qui me concerne j’opte pour une autre citation de lui : Faites que le rêve dévore votre vie pour que la vie ne dévore pas votre rêve. Oh j’entends des échos… Monsieur le rêve, nous on gère !! Comme si l’un ne pouvait pas aller sans l’autre !

Oui l’aménagement présenté de la « corniche » (et de fait déjà décidé) se fera. Ce sera la trace du maire. Manifestement, le chemin Saint Jean attendra.

Par la corniche aménagée, faire venir nous dit–on ceux qui viennent à Grasse pour le parfum… et, selon l’orateur, détourner un public qui irait à Gourdon.

Certes idée intéressante. Mais notre histoire ? Notre héritage ? Pour TOUS les visiteurs !

Selon moi la priorité est le chemin Saint Jean et le village ; puis la corniche.

De plus, aucun programme ne peut remplacer un projet fondé sue ses racines, sa culture et son énergie créatrice. Cela de façon collégiale ! Or la démocratie formelle actuelle permet elle la collégialité dans une groupe donnée : ici un village ?

Oui son équipe va passer

P était une des très rares adolescentes présentes. Les futurs conseillers eux-mêmes ont oublié ce soir leurs enfants ?

Le public est-il peu représentatif de la population. ? En termes démographiques .En termes d’état d’esprit ? Les questions relèvent d’une intendance bien plate Et quand un « estranger » prend la parole, les réactions sont significatives.

Quel Horizon pour mon village ?

P résume : Je suis ici pour y vivre dans un cadre très agréable pour le reste, c’est ailleurs.

Et moi En oubliant ses racines son histoire sa culture, le village se banalise y compris avec quelques oliviers en plus.

P résume la situation dans un dessin qui révèle beaucoup d’acuité. Moi, je fais ce texte moins vif que le dessin

Meurs- tu Ô mon village bien aimé ? Au delà la belle endormie, vas-tu vers un village dortoir (loisirs, travail, culture) ; en attendant d’être un quartier de nantis d’une conglomération ?

Ce soir des larmes ont coulé et j’ai tremblé. Puisse l’avenir me donner tort !

Au local, faut-il une gestion moyenne pour repasser en attendant de trépasser ?

Brouillard... Nuages de pollution... Horizon bouché.

Du LOCAL au GLOBAL... je regarde, j'écoute mon pays, le monde, le cosmos.

**Dans mon PAYS la politique se décompose, est moribonde...voire plus. Le politique n'en finit pas d'attendre sa renaissance.

L’individualisme cache quel ad- venir?

La défiance envahit tout. L’Autre est réifié; la relation se réduit à la connexion au mieux au rapport.

L'écart pauvres/riches ne cesse de s'amplifier devenant plus que jamais insupportable.

L'homme devient mélange de chair de greffes et d'ajouts techniques divers.

Le gâchis de tant de vies ratant leur existence, voie de passage pour contribuer à la création

**Dans le monde

La haine la violence ne cesse de dominer

Le pouvoir refusant sa finalité ; l’autorité écrase, soumet, harcèle, tue

Hommes femmes enfants cherchent des guides, des passeurs.

**Du cosmos nous parviennent des nouvelles découvertes impressionnantes

La frontière entre terre et cosmos se fragilise ouvrant là des horizons vers où?

Dans le ciel, les étoiles font face à l'irruption croissante de satellites dont certains confortent le pouvoir de Big Brother.

La macro devient féminin et masculin.

Mais oui, comme les crocus qui poussent par surprise, ça et là, le micro, des personnes portent l’éveil, le beau, le vivre ensemble, le sens pour transiter de la vie à l'existence.

Dans la nuit, je pense à Georges Friedmann (1902-1977)* et plus précisément à son livre : LA PUISSANCE ET LA SAGESSE.

Reprenant mes études j'avais découvert de lui, LE TRAVAIL EN MIETTES.

A Cabris, c'est au delà le chercheur, l'universitaire l'homme à l'écoute que je découvre. Moi aussi plus que jamais je veux un voyage intérieur.

Artisan... Passeur... Eveilleur et pour cela Veilleur.

Georges Friedmann s’inscrit dans cette sagesse inquiète, active, audacieuse qui pour certains apparait plus ou moins folle. Mais n’est ce pas ainsi qu’en marchant est la création ?

Oui ce printemps 2014 est en quête de nouveaux horizons. Du local au global

M. Bernard. 21 Mars 2014

En Marchant N°2 JUILLET 2014

Pour un charte de notre village: CABRIS

Les élections municipales sont annulées. Les électeurs revoteront en septembre 2014. Certes, il peut être intéressant de revenir sur cette annulation. Plus largement de revenir aussi sur la notion de majorité en tenant compte des abstentions. Mais, il y a mieux: le présent et l’avenir de notre village.

Il y aura au moins deux listes peut être trois ou quatre.

Nous proposons une CHARTE de notre village CABRIS, pouvant être acceptée par le plus grand nombre d’électeurs et par les listes en présence.

SEPT idées forces pouvant être concrétisées par des actions variables selon les sensibilités.

SEPT idées forces tenant compte des finances et de ce fait de la rareté des moyens. (1)

SEPT idées forces concernant chaque habitant. (2)

SEPT idées forces qui au-delà la politique contribuent à fonder LE politique du village (c’est à dire un référent de ce qui nous est commun)

SEPT idées forces qui transcendent les listes en présence et font l’objet chaque année de deux débats: l’un d’évaluation; l’autre de projets.

1- PROTECTION et VALORISATION du PATRIMOINE.

Patrimoine spatial, historique et culturel. Il est à explorer, à mettre en valeur, à valoriser dans le temps. Pour cela, des idées peu coûteuses sont nombreuses

2- PROPRETE, BEAUTE, SERENITE.

Amplifier la propreté et la beauté du village. Pour cela beaucoup de petites actions peuvent contribuer à la sérénité

3-UNE ECONOMIE DYNAMIQUE DU VILLAGE.

Commerçants, artisans, petites entreprises, santé; l’existant actuel est à renforcer; de plus d’autres activités majeures sont à mettre en œuvre pour une économie dynamique du village.

4-VIVRE ENSEMBLE et SECURITE.

Tant pour le village intra-muros que pour les quartiers, il y a un vivre ensemble à inventer, à réaliser. Quant à la sécurité, le recours à BIG BROTHER n’est pas utile pour y parvenir.

5-CONFORTER L’IDENTITE du VILLAGE dans son CONTEXTE: LE PAYS DE GRASSE historique.

Fonder une identité forte, avec courage et force dans le contexte historique du PAYS de GRASSE et ensuite dans la communauté d’agglomération du pays de GRASSE.

6-TOUS LES ANS, UNE SEANCE D’EVALUATION.

Un groupe de citoyens indépendants venant de et hors de la commune peut contribuer à cette évaluation.

7-TOUS LES ANS, selon des modalités variables, DEBATS sur les projets MAJEURS

Parmi les projets majeurs, il y a l’immobilier, les actions à financement lourd pour ce type de commune, des projets originaux venant d’origines diverses.

(1)- D’une part, les habitants souhaitent moins d’impôts; d’autre part il convient d’être lucide sur la rareté des ressources.: Cf. site contribuables associés pour situer Cabris.)

L’ensemble constitue une exigence pour gérer la commune.

Cf. Un village voisin où le maire actuel s’engage à faire baisser la taxe d’enlèvements des ordures ménagères et à un abattement de 15% la taxe d’habitation pour les résidences principales !

(2) –Oui, tous les habitants y compris les écoliers


COMMENTAIRES sur ces idées forces

1- Sur ce site nous avons présenté des propositions pour cela.

2- Amplifier la propreté et la beauté est souhaité pour tous. Quant à la sérénité, elle passe par les échanges, le dialogue, les fêtes , la convivialité (cf. idée force 4).

3- L’économie de base du village est FRAGILE. Bien des propositions sont envisageables. Mais il convient surtout de créer un groupe de travail et de prévoir une large consultation.

4- L’opérationVoisins vigilants est un bel exemple possible d’alliance du vivre ensemble et de la sécurité. Les recours coûteux et fort discutables à certaines technologies demandent une grande prudence.

5- L’identité du village est au carrefour de son histoire, de sa position géographique, de son patrimoine culturel, du pays de Grasse historique et du nouveau parc naturel régional des Pré-Alpes d’Azur.

Il y a un travail collégial nécessaire pour caractériser et faire vivre cette identité. En ce domaine aussi, j’ai formulé des propositions.

6- Chaque année une EVALUATION d’une part présentée par l’équipe municipale, d’autre part par un groupe de citoyens , l’ensemble suivi d’un débat positif.

7- Recueillir les avis suggestions propositions tant au niveau des quartiers que du village. Et pour les projets majeurs des débats approfondis incitant à la participation de tous.

M.B. Juillet 2014



haut de page


Citation Mai 2019

Le vieillissement, c'est le retrecissement des possibles

Gaston BERGER